Cintre

Votre direction, vos sensations, vos courbes, votre coup de guidon tout va passer par l’intermédiaire de votre cintre.

Le cintre, guidon, ou encore appelé poste de pilotage est un composant primordial de votre vélo de route, de votre vtt mais aussi de votre gravel. C’est ce cintre que se fixent les cocottes en vélo de route et en gravel, votre GPS ou support smartphone mais surtout c’est sur lui que vous posez vos mains durant toute votre sortie gravel.

La position que vous impose votre guidon à une importance capitale sur votre confort.

Sa largeur va aussi être un gage de confort pour vous et c’est pourquoi dans les différents modèles de cintres gravels de nombreuses tailles sont proposés pour s’adapter au gabarit de chacun.

La matériau dans lequel est fabriqué un cintre à aussi son importance. Il peut être en carbone, ou en alu, avec des différences de qualités et de confort. Par exemple, Ritchey décline ses cintres alu en deux gamme, comp (aluminium double butted) et WCS (aluminium triple butted), qui sont deux alu aux caractéristiques différents.

 

Comment choisir un cintre gravel ?

On l’a dit, les cintres existent dans différents matériaux : aluminium, carbone. A vous de voir ce que vous préférez privilégier : le poids, le prix, le caractère “répondant” du matériau, la souplesse, la capacité à gommer les vibrations…

Ensuite, point de vigilance, en gravel, en vtt et aussi en vélo de route, il existe différents diamètres de cintres qui seront à faire coïncider avec votre diamètre de potence. Ainsi vous pouvez trouver du diamètre 26mm, 31.8mm ou 35mm.

Une fois ces deux points éclaircis, à vous de déterminer pour quelle pratique vous souhaitez un nouveau cintre de gravel ?

Pratique vélo de route traditionnelle avec un usage 100% route ? Pratique vélo gravel 100% chemins et single en privilégiant le pilotage ? Pratique ultra distance pour aligner les km et rouler jusqu’à n’en plus finir ?

Différents éléments rentrent en compte pour choisir le bon cintre de gravel et il va falloir choisir entre des éléments comme le drop et le flare.

 

Le drop d’un cintre :

Le drop est la mesure entre le haut de votre cintre généralement ça coïncide avec le haut des cocottes et le point bas du cintre. Plus cette valeur est élevée, plus votre cintre gravel vous imposera une position couchée, donc aérodynamique. Mais attention si vous avez prévu de passer de longues heures sur la selle, un drop important est souvent à l’origine de maux de dos et d’inconfort.

Prenons l’exemple d’un fabricant très connu, Ritchey. Ritchey a su depuis quelques années prendre le virage du gravel, et propose depuis des cintres gravel toujours plus innovants. La porte avait déjà été entrouverte avec l’arrivée du ritchey ergomax wcs et ritchey ergomax comp, qui proposait de réhausser de 1 cm la position des main en position haute.

Ensuite Ritchey a franchi un cap avec l’arrivée simultanée des ritchey venturemax wcs et ritchey venturemax comp. Sur ces guidons ritchey a commencer à réduire le drop considérablement par rapport à un cintre de route classique. Il en résulte un cintre gravel sur lequel on passe plus de temps en bas de cintre, sans pour autant se casser le dos. Bravo Ritchey. Et l’entreprise Ritchey est allé plus loin sur ce cintre gravel, il lui on mis du flare. Du quoi?

 

Le flare :

Le flare est venu casser les habitudes du monde du vélo de route. Au flare on va tout de suite reconnaître si votre cintre est un cintre gravel ou un cintre classique typé vélo de route.

Il s’agit de l’angle entre la verticale du cintre au niveau des cocottes et le bas du cintre.

De fait, plus le flare est grand, plus le guidon est large. Le cycliste aura ainsi les épaules plus ouvertes et pilotera plus facilement, sera plus stable dans les petites courbes en chemin ou single trail. Vous gagnez en maniabilité. Le flare va à l’encontre de la recherche de l’aérodynamisme. Un flare important aura pour effet de vous sortir les coudes vers l’extérieur. Essayez de piloter un gravel doté d’un cintre ritchey venturemax et plus encore sur un ritchey beacon. Votre position sera tout de suite plus ergonomique et plus agréable. Cette position est propice à un pilotage beaucoup plus précis et confortable. Affronter une piste sinueuse devient un jeu d’enfant au guidon d’un ritchey beacon wcs.

 

Votre choix de guidon gravel dépendra surtout de votre style de pratique, de votre morphologie et de la durée de votre sortie.

Si vos sorties vélo sont longues, sur plusieurs jours en mode bikepacking, privilégiez le confort !

Si vos sorties sont courtes, vous souhaitez le meilleur rendement, alors privilégiez le poids et l’aérodynamisme. Et le prix dans tout ça? Le prix vous fera hésiter entre un ritchey comp et un ritchey wcs.

 

Le ruban de cintre ou guidoline permet aussi d’augmenter le confort et de rendre plus agréable la préhension. Avant sa pose vous pouvez y insérer des inserts gels qui amortissent les vibrations, ou bien choisissez tout de suite une guidoline rembourrée.

Aussi, dernier détail, si vous allez équiper votre cintre de sacoches gravel, pensez à la largeur ! Il faut que votre sacoche de guidon puisse tenir entre les cocottes et que son installation ne vous gêne pas en pédalant…

 

Votre direction, vos sensations, vos courbes, votre coup de guidon tout va passer par l’intermédiaire de votre cintre.

Le cintre, guidon, ou encore appelé poste de pilotage est un composant primordial de votre vélo de route, de votre vtt mais aussi de votre gravel. C’est ce cintre que se fixent les cocottes en vélo de route et en gravel, votre GPS ou support smartphone mais surtout c’est sur lui que vous posez vos mains durant toute votre sortie gravel.

La position que vous impose votre guidon à une importance capitale sur votre confort.

Sa largeur va aussi être un gage de confort pour vous et c’est pourquoi dans les différents modèles de cintres gravels de nombreuses tailles sont proposés pour s’adapter au gabarit de chacun.

La matériau dans lequel est fabriqué un cintre à aussi son importance. Il peut être en carbone, ou en alu, avec des différences de qualités et de confort. Par exemple, Ritchey décline ses cintres alu en deux gamme, comp (aluminium double butted) et WCS (aluminium triple butted), qui sont deux alu aux caractéristiques différents.

 

Comment choisir un cintre gravel ?

On l’a dit, les cintres existent dans différents matériaux : aluminium, carbone. A vous de voir ce que vous préférez privilégier : le poids, le prix, le caractère “répondant” du matériau, la souplesse, la capacité à gommer les vibrations…

Ensuite, point de vigilance, en gravel, en vtt et aussi en vélo de route, il existe différents diamètres de cintres qui seront à faire coïncider avec votre diamètre de potence. Ainsi vous pouvez trouver du diamètre 26mm, 31.8mm ou 35mm.

Une fois ces deux points éclaircis, à vous de déterminer pour quelle pratique vous souhaitez un nouveau cintre de gravel ?

Pratique vélo de route traditionnelle avec un usage 100% route ? Pratique vélo gravel 100% chemins et single en privilégiant le pilotage ? Pratique ultra distance pour aligner les km et rouler jusqu’à n’en plus finir ?

Différents éléments rentrent en compte pour choisir le bon cintre de gravel et il va falloir choisir entre des éléments comme le drop et le flare.

 

Le drop d’un cintre :

Le drop est la mesure entre le haut de votre cintre généralement ça coïncide avec le haut des cocottes et le point bas du cintre. Plus cette valeur est élevée, plus votre cintre gravel vous imposera une position couchée, donc aérodynamique. Mais attention si vous avez prévu de passer de longues heures sur la selle, un drop important est souvent à l’origine de maux de dos et d’inconfort.

Prenons l’exemple d’un fabricant très connu, Ritchey. Ritchey a su depuis quelques années prendre le virage du gravel, et propose depuis des cintres gravel toujours plus innovants. La porte avait déjà été entrouverte avec l’arrivée du ritchey ergomax wcs et ritchey ergomax comp, qui proposait de réhausser de 1 cm la position des main en position haute.

Ensuite Ritchey a franchi un cap avec l’arrivée simultanée des ritchey venturemax wcs et ritchey venturemax comp. Sur ces guidons ritchey a commencer à réduire le drop considérablement par rapport à un cintre de route classique. Il en résulte un cintre gravel sur lequel on passe plus de temps en bas de cintre, sans pour autant se casser le dos. Bravo Ritchey. Et l’entreprise Ritchey est allé plus loin sur ce cintre gravel, il lui on mis du flare. Du quoi?

 

Le flare :

Le flare est venu casser les habitudes du monde du vélo de route. Au flare on va tout de suite reconnaître si votre cintre est un cintre gravel ou un cintre classique typé vélo de route.

Il s’agit de l’angle entre la verticale du cintre au niveau des cocottes et le bas du cintre.

De fait, plus le flare est grand, plus le guidon est large. Le cycliste aura ainsi les épaules plus ouvertes et pilotera plus facilement, sera plus stable dans les petites courbes en chemin ou single trail. Vous gagnez en maniabilité. Le flare va à l’encontre de la recherche de l’aérodynamisme. Un flare important aura pour effet de vous sortir les coudes vers l’extérieur. Essayez de piloter un gravel doté d’un cintre ritchey venturemax et plus encore sur un ritchey beacon. Votre position sera tout de suite plus ergonomique et plus agréable. Cette position est propice à un pilotage beaucoup plus précis et confortable. Affronter une piste sinueuse devient un jeu d’enfant au guidon d’un ritchey beacon wcs.

 

Votre choix de guidon gravel dépendra surtout de votre style de pratique, de votre morphologie et de la durée de votre sortie.

Si vos sorties vélo sont longues, sur plusieurs jours en mode bikepacking, privilégiez le confort !

Si vos sorties sont courtes, vous souhaitez le meilleur rendement, alors privilégiez le poids et l’aérodynamisme. Et le prix dans tout ça? Le prix vous fera hésiter entre un ritchey comp et un ritchey wcs.

 

Le ruban de cintre ou guidoline permet aussi d’augmenter le confort et de rendre plus agréable la préhension. Avant sa pose vous pouvez y insérer des inserts gels qui amortissent les vibrations, ou bien choisissez tout de suite une guidoline rembourrée.

Aussi, dernier détail, si vous allez équiper votre cintre de sacoches gravel, pensez à la largeur ! Il faut que votre sacoche de guidon puisse tenir entre les cocottes et que son installation ne vous gêne pas en pédalant…